Abdeslam Bouchouareb et Guy FEIDE, le ministre et l'escroc repris de justice ...

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

Abdeslam Bouchouareb et Guy FEIDE, le ministre et l'escroc repris de justice ...

5181

En effet, Bouchouareb, depuis ses prises de fonctions politiques, a transféré 700 000 euros de la BIL [Banque internationale à Luxembourg] vers NBAD Genève [National Bank of Abu Dhabi], dont la filiale suisse, basée à Genève, est spécialisée dans la gestion de fortunes et le financement du négoce, indiquent les fichiers qui proviennent des archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca. Des fichiers qui nous apprennent que pour gérer ce portefeuille, Bouchouareb a recouru aux services d’un escroc français. Il s’agit de Guy Feite, un agent de change qui avait été inculpé dans les années 1980 à Metz, puis incarcéré pour une vaste escroquerie de petits porteurs, explique dans ce courriel du 6 avril 2015, souligne Le Monde.

” Feite avait pourtant précisé, au préalable, que “ce portefeuille d’un montant de 700 000 euros transféré de la BIL (Banque internationale du Luxembourg) vers NBAD Genève est ‘cantonné depuis ses prises de fonctions politiques’”. Mais quel crédit accorder à cette “mise au point” après que le journal Le Monde eut révélé dans son édition d’hier que son auteur, ce même Guy Feite, avait exercé comme agent de change avant d’être inculpé dans les années 1980 et incarcéré pour une vaste escroquerie de petits porteurs ? Comment, par ailleurs, et surtout dans quel but, notre ministre de l’Industrie et des Mines en exercice s’est-il acoquiné avec une personne si peu recommandable ? Pis encore, Le Monde rappelle, sans ambages, que le nom de Bouchouareb, une “personnalité politiquement exposée”, apparaît dans l’affaire Khalifa laissant entendre ainsi que les fonds du ministre en proviendraient.

Publié dans divers منوعات

Commenter cet article