BEA, Mohamed Loukal, cité au Panama Papers, nommé PDG, Banque d'Algérie.

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

BEA, Mohamed Loukal, cité au Panama Papers, nommé PDG, Banque d'Algérie.

5287

Mohamed Loukal : «l'affaire n'est pas illégale. Elle est légale. Elle est clean, clean, clean ».

Cité dans l'affaire «panama papers» qui fait scandale, pour la détention d'actions dans une société offshore, Algerian Saudi Leasing (ASL), créée en 1990, la Banque extérieure d'Algérie (BEA) sort de son silence pour donner sa version des faits. Sept jours après les nouvelles révélations du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), sur cette affaire dans laquelle la BEA a été citée, le directeur général de la BEA, Mohamed Loukal, a réagi, hier, en déclarant à partir d'Oran, en marge d'une rencontre organisée à l'hôtel «Le Méridien», sur l'emprunt obligataire, que «tout ce qui a été rapporté concernant cette affaire est sans fondement aucun». « Je réfute, dira-t-il, devant vous, toutes les assertions qui ont été rapportées, concernant cette affaire. L'opération est clean, elle est règlementaire. Elle obéit aux pratiques internationales usitées, en matière de leasing financier international». D'après ce qui a été rapporté par le ICIJ, la BEA est actionnaire dans la société saoudienne «Al Baraka Investments and Development CO», basée à Djeddah, en Arabie Saoudite, avec une adresse localisée en Chine à Hingbo City. Toujours selon les révélations de ‘Panama papers', cette société a été créée par une filiale du groupe «Al Baraka», Arab Leasing International Finance.

Commenter cet article