Rachid Nekkaz, kidnappé et expulsé d'Algérie, رشيد نكاز يطرد من بلاده

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5533

اتهم الناشط السياسي الجزائري رشيد نكار السلطات بطرده من الجزائر.   وقال نكاز في شريط فيديو نشره على صفحته الرسمية على الفايسبوك أن حوالي 200 رجل أمن قاموا بإجباره على مغادرة مدينة حاسي الرمل الى بلدية عين مران بالشلف.   وأكد نكاز تلقيه استدعاء من المحكمة العليا يالجزائر للمثول أمامها في 21 ديسمر 2016 على الساعة الثانية زوالا، متهما السلطات الجزائرية بالتنسيق مع نظيرتها الفرنسية للتضييق عليه بسبب التجمعات التي ينظمها أمام أملاك بعض المسؤولين في الخارج  

                                                                                                       Algérie-Focus, par Abdou Semmar:

08 Décembre 2016.

Incroyable scénario. L’opposant Rachid Nekkaz a fait savoir ce jeudi qu’il a été “kidnappé” par des policiers pour l’expulser de l’Algérie vers la France. 

Selon le récit de Rachid Nekkaz,  ce jeudi matin à 6h, il a pris un taxi collectif pour se rendre à Alger et rencontrer un de ses avocats. ” Surprise ! À 8h30, à 15 Kms d’Alger, soudainement 50 policiers ont bloqué l’autoroute et immobilisé le taxi collectif afin d’extraire Rachid Nekkaz”, raconte sur sa page Facebook l’opposant qui a terrassé plusieurs dignitaires du régime algérien en organisant des rassemblements de protestation au pied des immeubles de leurs appartements parisiens. L’homme qui voulait se porter candidat aux prochaines élections législatives affirme avoir vécu “une scène de film digne des productions hollywoodiennes”.

“Les policiers ont été obligés par les ta3limates (instructions) des 2 petits dictateurs en manque de reconnaissance, Si Sellal et Si Ouyahia, de Kidnapper Rachid Nekkaz et de le déposer jusqu’à l’aéroport Houari Boumediene afin de l’expulser dans le premier vol vers Paris”, explique-t-on sur sa page Facebook.

Rachid Nekkaz assure en dernier lieu qu’il n’abandonnera pas son combat politique et rappelle qu’il cible uniquement : “les 40 voleurs qui ont vendu le gaz et le pétrole algériens aux multinationales étrangères et qui se comportent comme des petits dictateurs israéliens pour rester au pouvoir et déshonorer le sang de nos martyrs”.

Commenter cet article