Harkis, le Bachagha Bengana à la Télévision de l'Etat Algérien, الاهانة الكبرى للشهداء

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5690

Comment Ferial Furon a-t-elle été invitée par Canal Algérie et pourquoi ? Elle a eu droit à un temps d’antenne important à un moment de grande écoute, trois jours seulement après la célébration de la journée du chahid. Et comment un média public participe-t-il à la réhabilitation et à la glorification d’un homme et d’une famille qui a grandement participé à l’œuvre coloniale en tuant les Algériens et en assumant ses actes ?

L’historien français Camille Rousset a repris, dans son livre « L’Algérie de 1830 à 1840 : les commencements d’une conquête », une lettre du général Valée envoyé au ministre de la guerre. « Pour la première fois depuis dix ans, un chef institué par nous marche seul contre les troupes d’Abdelkader et obtient sur elles un succès constaté. Désormais le petit désert nous appartient. Bengana, soutenu par nos troupes qui vont se rapprocher des Portes de fer, soumettra toutes les tribus du Djérid et appuiera Tedjini. Je prescris de lui rembourser les dépenses qu’il a faites », avait écrit le chef militaire français.

Pour ses « bons et loyaux » services, Bachagha Bengana a été décoré par une quinzaine de médailles militaires dont « la légion d’honneur » avec grade de commandeur et la « Médaille coloniale ».

Publié dans histoire تاريخ

Commenter cet article