Faouzi Chaouchi, insulte et gifle un Policier, احترموا رجال الامن

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5718

 

Un délit qui peut lui valoir de la prison. Il ne manquait que cela pour un footballeur ayant fait preuve durant sa carrière d’un manque de discipline flagrant. Les faits remontent au 7 février dernier, au stade du 5 juillet à Alger, lors du match MC Alger – NA Hussein Dey rentrant dans le cadre de la 16e journée du championnat de Ligue 1. Des policiers procédaient à la fouille des affaires des joueurs à l’entrée du stade. Une procédure devenue routinière lorsque police est parvenue à la conclusion que ce sont des joueurs qui faisaient entrer au stade des produits pyrotechniques (fumigènes) pour les remettre aux supporters. Chaouchi n’avait pas accepté de se soumettre à la fouille. Chaouchi dérape rapidement et selon le policier, le gardien du MCA l’a insulté et giflé. Celui-ci a affirmé, quant à lui, devant le juge du tribunal de Bir Mourad Rais, qu’il l’a juste «bousculé». Or, bousculer un policier et ne pas accepter de se soumettre à une mesure sécuritaire est aussi un outrage à corps constitué.

Sur place, l’ancien portier des Verts a demandé des excuses. Mais le policier n’a pas voulu retirer sa plainte. Il faut dire Chaouchi n’est pas à son premier «dépassement».  Le quotidien arabophone «El Khabar» a même rapporté que le joueur s’est présenté au tribunal avec un survêtement alors qu’habituellement il est exigé de tout citoyen accédant à une «cour de justice» de se vêtir «correctement».une plainte pour agression contre Chaouchi. Mais il l’a retirée quelques jours plus tard. En plus du verdict qui sera prononcé mardi prochain, Chaouchi risque aussi une sanction de la part de la Commission de discipline de la Ligue nationale de football.

Commenter cet article