Tiaret, les militants de Ksar-Chellala écartés des législatives de Mai 2017.

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5710

Depuis le dépôt officiel de la liste des candidats pour les législatives du 4 mai prochain, le climat politique, au sein du FLN de Tiaret, est gagné par une confusion inédite que les observateurs les plus avertis qualifient de “fronde locale”. Des prises de positions par-ci et par-là, des rencontres en catimini pour certains et des coups bas pour les autres. Ainsi, chacun y va avec ses stratégies avec, pour objectif, de mettre à nu la confection de ladite liste, conduite par l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, et, selon certaines impressions, émaillée de bien de surprises.

Cependant, plusieurs militants sont montés au créneau pour porter un doigt accusateur en direction de la commission des candidatures, à l’image de ceux de Frenda qui ont observé la semaine dernière un sit-in devant le siège de la kasma, de Sougueur et de Ksar Chellala, considérées comme les plus grandes daïras de la wilaya. Cette hémorragie, qui était prévisible, a gagné, durant la matinée de ce samedi, le siège de la wilaya où la regrettable échauffourée, qui avait éclaté entre les opposants et ceux qui cautionnent la démarche, s’est soldée par la mort du militant Bouriah Mansour, un cadre des finances en retraite et ex-élu à l’APC de Tiaret, victime d’un arrêt cardiaque, et pas moins de six blessés. 

Commenter cet article