FLN (34), Annaba, Tliba, quand le Président de l'A.P.C joue au rabatteur...

Publié le par Laïd Sahari

5785

Quand un maire joue au rabatteur de Baha-Eddine Tliba.

La mobilisation des employés de l’administration pour gonfler les rangs des partis du pouvoir est un réflexe qui est loin d’avoir disparu. A Annaba, dans la commune de Cherfa, le maire d’obédience FLN a adressé une convocation aux employés des différentes administrations pour leur demander d’assister à un meeting animé par le numéro deux de la liste du FLN, le très controversé Baha-Eddine Tliba.

Le P/APC a signalé en bas de la convocation que la présence à l’événement était «obligatoire». C’est ainsi finalement que les partis du pouvoir continuent de «mobiliser» les citoyens. Ce genre de procédés est apparemment toujours de rigueur à l’intérieur du pays où de nombreux employés répondent positivement à ce genre d’injonction par craintes de représailles.

La Haute instance indépendante de surveillance des élections législatives va-t-elle réagir à ce grave dépassement?

Commenter cet article