Algérie, la Poste, S.Saïd fait Chanter la jeune Ministre Houda Feraoune, السعيد يتضامن مع السارق تشولاق

Publié le par Laïd Sahari

5919

L’audit externe d’Algérie Télécom, réalisé en 2015, révèle de graves irrégularités et des anomalies dans la gestion des œuvres sociales à travers la mutuelle des travailleurs du secteur. Les montants des œuvres sociales des travailleurs de la poste et des télécommunications, cumulés de 2003 à 2014, s’élèvent à près de 400 milliards de centimes.

Le Secrétaire Général de l’Union Générale des Travailleurs Algériens UGTA, Abdelmadjid Sidi Said, opte pour l’escalade avec la ministre de la Poste , des Télécommunications et des Nouvelles Technologies , Imane-Houda Feraoun.
Le patron de l’UGTA, vient de faire appel 8 fédérations affiliées à l’UGTA,à savoir, les PTIC,santé, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des industries gazières, des transports, des finances et de l’habitat, pour une démonstration de force ce mercredi en soutien à Mohamed Tchoulak ,président de la Fédération des travailleurs de la Poste et des TIC, accusé de détournement de l’argent des œuvres sociales

Tchoulak, un protégé de Sidi Said ...

Mohamed Tchoulak, président de la fédération des PTIC, affiliée à l’UGTA, fait l’objet de poursuites judiciaires, suite au dépôt de plainte déposé par le Comité des participants d’Algérie Télécom, lié au rapport de l’Inspection Générale des Finances IGF, relatif à la gestion des oeuvres sociales.

Sidi Saïd mobilise «ses» fédérations contre Houda Feraoun

Le conflit au sein de la Fédération nationale des travailleurs de la poste et des télécommunications prend une tournure pour le moins étrange. Etrange pour la simple raison que, contrairement à ses habitudes, le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, s’implique personnellement dans ce conflit, au lieu de jouer le médiateur.

Selon nos informations, le patron de la centrale syndicale, qui a brillé par sa longue absence du terrain des luttes des travailleurs, a ordonné à toutes les fédérations affiliées à l’UGTA de faire des lettres de soutien de la Fédération nationale des travailleurs des PTIC, dirigée par Mohamed Tchoulak, qu’on dit très proche de lui. Ainsi, le service de la communication de l’UGTA a été chargé d’employer au fur et à mesure ces lettres de soutien, en préparation d’un rassemblement mercredi devant le siège de l’UGTA, à Alger. Un rassemblement décidé en remplacement d’une grève générale à laquelle la direction de l’UGTA a dû renoncer faute d’adhésion. Même s’il y a des résistances, Abdelmadjid Sidi Saïd refuse de renoncer à sa démarche, déclenchant ainsi un conflit ouvert avec la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique.

Pour le moment, la centrale syndicale a rendu publiques les lettres de soutien de sept fédérations, qui agissent dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des industries gazières, des transports, des finances et de l’habitat. Dans ces lettres, l’UGTA dénonce les pressions exercées par la tutelle sur les membres de la fédération des PTIC. Le secrétaire général de l’UGTA ne s’est pas limité à la mobilisation des fédérations. Selon nos informations, il a instruit plusieurs unions de wilaya pour fournir de «l’effectif humain» au rassemblement devant la centrale syndicale. Pour lui, il faut qu’il y ait du monde pour faire pression sur la jeune ministre Houda-Imane Feraoun, à laquelle il semble déclarer la guerre.

De nombreux observateurs s’interrogent sur cette tournure qu’a prise le conflit, en sens que le secrétaire général de l’UGTA a toujours joué la médiation entre les syndicats relevant de la centrale syndicale et leur tutelle. Cette affaire, selon nos sources, semble avoir un lien avec un rapport de l’Inspection générale des finances mettant en cause la gestion par le président de la Fédération nationale des PTIC, Mohamed Tchoulak, des œuvres sociales des travailleurs du secteur.

Commenter cet article