Belahmar, مجلس قضاء غليزان يبرئ الشيخ بلحمر، بعد ما قتلت أم أمام أولادها من طرف راقي

Publié le par Laïd Sahari

6036

C’est suite au décès de M. Hala, une étudiante originaire de Bordj Bou-Arréridj, âgée d’une vingtaine d’années, traitée dans son local que le raqi a été interpellé.

En mai 2013, il est inculpé, puis condamné à un an de prison ferme pour charlatanisme et exercice illégal d’une activité réglementée. À sa sortie de prison, il reprendra ses  consultations dans une suite louée dans un hôtel situé à douar Belgaïd, puis dans un logement situé dans la cité  El-Barki à Oran. Son activité à El-Bahia ayant été contrariée par de multiples résistances, le “raqi cathodique” est revenu à Relizane et a repris, depuis quelques mois, ses activités dans son actuel local situé au centre-ville.

Le tribunal de Relizane a condamné « Cheikh Belahmer », de son vrai nom Lahmer El-Hadj, hier, dimanche 21 mai, à une peine de 6 mois de prison pour  l’ouverture d’une clinique de charlatanisme, a-t-on appris du site d’information ‘’ALG24’’. Selon la même source, deux de ses assistantes ont été également condamnées à 3 mois de prison avec sursis chacune. A rappeler qu’en 1994, Cheikh Belahmer a été condamné et écroué pour « constitution d’un groupe terroriste ».  Ce dernier, avait ouvert sans autorisation aucune, une clinique de la « Roqia » dans la wilaya de Relizane en décembre 2016, ajoute la même source d’information.                                           

 

أصدر مجلس قضاء غليزان، الأحد، حكما يقضي ببراءة الشيخ أبو مسلم بلحمر، عن تهم النصب والاحتيال وممارسة الطب بطريقة غير شرعية.

وكان الراقي الشهير قد توبع بالتهم المذكورة، مع توقيف نشاط جمعية "بشائر الشفاء" التي كان يشرف عليها وحجز المواد التي كانت موجودة بمقرها، وهي مواد ومستحضرات تستخدم في الرقية الشرعية،

Publié dans divers منوعات

Commenter cet article