Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaire de Kaouel sur l'article de Driss.

Publié le par Mohamed-Laid-Anas GUENDOUZ

34f6f39ca2adc40f090364e8791fbbea.jpg 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Kaouel MEGUENNI sur l'article Driss, venez admirez mon panthéon, venez dans sa capitale Ain-dzarit., sur votre blog www.ain-dzarit.com

Extrait du commentaire:


Mon cher Driss,


Le grand absent de cette fete, mais ta présence sur le blog est plus que réconfortante. Tu nous mets du baume au coeur. Ton joli poème est une image de la nostalgie qui te ronge et nous ronge.
nous aussi. Un changement dans la communauté est souhaitable. Nous oeuvrons tous les jours pour le ramener dans l'esprit de nos jeunes.

Souhaite nous bon courage.

K.Meguenni.

Driss, venez admirez mon panthéon, venez dans sa capitale Ain-dzarit.

Publié le par Mohamed-Laid-Anas GUENDOUZ

9bed57a9ae9f5958f797a8c204b0e077-copie-1.jpg 

retrouvaillles.jpg

     sahari.jpg

    

Mon Pays Essahari

 

Je connais un pays fantastique,

Où les sourires vous acceuillent,

Où la vie n'a pas le même oeil,

Tout y est plus féérique...

 

Je connais un pays de légendes,

Où le vent, les chevaux, blé dur et blé tendre,

La solidarité, l'amitié, la culture, la poésie,

tout y chante la magie...

 

Je connais un pays merveilleux,

Où tout s'y harmonise, un pays

Unique, un pays-paradis.

Tous y sont tombés amoureux.

 

Alors si vous cherchez du bonheur,

Je vous invite à voir cette splendeur,

Venez admirer mon panthéon,

Venez en ce pays Essahari

Venez dans sa capitale Ain-dzarit.

 

Driss GHALI.

 

Ain-dzarit, la moisson de notre école, par Cheikh BENZINEB.

Publié le par Mohamed-Laid-Anas GUENDOUZ

9efc9b10e26237d9bf28d6ed56a83e76

Cette année, des cadeaux symboliques seront remis à nos villageois qui ont servi dans l'administration locale.

 Ce qui m'oblige à rappeler avec force, honneur et entière satisfaction les noms des cadres nationaux, issus de l'école de notre village ain-dzarit, qui ont fait les premiers pas vers de si hauts cimes, vers des hauts postes de responsabilités:

- NEMS     Saad,    chef de daira

- AZZEDINE Ahmed, haut cadre dans l'administration des transport de Tiaret.

- MEGUENNI  Abdelkader, ingénieur, haut cadre de la DLEP de Tiaret.

- NEMS Mohamed, haut cadre de la Santé.

- GHALI Daoud, haut cadre de Ministère.

- NEMS Rabah, magistrat.

- GHALI Abdelkader, directeur de wilaya (CNR).

- BELKHEIR Chaabane-Abdelkader, haut cadre des transmissions.

- GHALI Driss, cadre d'entreprise à l'étranger.

- NEMS Ahmed, Directeur de coopérative.

- SERBAH Mohamed, haut cadre de Banque.

- GUENDOUZ Laid, technicien de Banque, Directeur d'entreprises.

- BENGARNA Miloud, haut cadre de l'agriculture (UNPA, CRMA).

- GHALI Ahmed, cadre d'entreprise dans le Sud.

Ma fierté sans limites, ma joie incomparable, mon amour pour ses solides et timides garçons du village, que personne n'espérait les voir bousculer les verdicts ingrats de la société pour conquérir, aux prix de lourds sacrifices des postes de cadre national.

- MEGUENNI Kaouel, Docteur, Doyen de faculté de Médecine, Professeur d'université.

- AYAD      Bendaoud, haut cadre de l'ANP.

- GAYAR  Assia, professeur d'université.

- M'HIDI  Mansour, professeur d'université et l'artiste de notre village.

- SAFIR Nacer, Directeur de collège.

- BOUSSAJRA Abdelkader, directeur de collège.

- ZOUAOUI Saad, Inspecteur d'académie.

- LAHRACHE Adda, inspecteur d'académie.

- BENZINEB Cheikh, directeur d'école.

- THABET Yahia, directeur d'école.

- BERRAHO Mohamed, directeur d'école.

- BELKHEIR Adda, directeur d'école.

- TAIBAOUI Amar, directeur d'école.

Et une multitude de professeurs et d'enseignants disséminés à travers le territoire de la wilaya de tiaret et au delà.

OCTOBRE 1970.

J'avais toujours pressenti que le petit Kaouel ould Mayouf irait très loin dans ses études.

Et je revois ce bambin, robuste, intelligent et armé d'une volonté en acier, depuis seulement un mois en cours élémentaire première année (CE1), pénétrait dans ma classe sur ma convocation, pour lire un résumé de leçon de géographie à mes élèves de la classe cours moyens première année (CM1).

Ces derniers trouvaient une grande difficulté dans la prononciation du mot "terre", qui devenait : t.r.r.r, dans leurs bouches.

Donc, le petit Kaouel termina sa lecture sans la moindre faute de prononciation, lui qui venait du CE1, pour ne pas dire cours préparatoire deuxième année (CP2), puisque nous étions au mois d'Octobre et qu'il était depuis un mois seulement au CE1.

Je décide sur le champ de lui faire changer de classe et de le faire venir en CM1 et je lui ordonne d'aller rapporter ses affaires et de s'assoir.

LE POETE DU VILLAGE.

Eh, oui, c'est notre Yahia MEGUENNI.

Suis-je le seul à saisir la force de ses vers ?

Suis-je le seul à l'écouter de cette façon ?

Suis-je sentimental à ce point ?

Chaque fois, à l'entendre, mes glandes lacrymales entrent en fonction.

Ses vers lacrymoyens m'assoment, me détruisent intérieurement.

GRAND RESPECT YAHIA.

Cheikh BENZINEB.

 

 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
google68dd3c13eca153a9.html