Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Algérie, Contrôle Technique Automobile: pour 1000 dinars tu as ton certificat de Tuer collectif, الفحص التقني، شهادة للقتل الجماعي

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5602

شهادات "القتل الجماعي" بـ 1000 دينار!

وقفت "الشروق" الخميس الماضي على حقيقة تجاوزات خطيرة يقوم بها مراقبون تقنيون للمركبات في عدد من الوكالات الخاصة بالعاصمة، والذين يساعدون بعض أصحاب السيارات السياحية وسيارات "الطاكسي"، والحافلات بغض الطرف عن عيوب تقنية ونقائص في المكونات الضرورية للمركبة والتي قد تعرض سائقها لحادث مرور، لاسيما المتعلقة بالفرامل والمكابح والعجلات والإضاءة وغيرها من أساسيات الأمان، حيث يكتفون بتوزيع شهادة السلامة مقابل 1000 دج.

أصحاب سيارة سياحية يتنقلون بين وكالات المراقبة التقنية ويختارون في الأخير من يتساهل معهم ويمنحهم شهادة لا تحتوي على عيب أو نقص تقني في مركبتهم، قد يكلفهم الكثير من المال وهم في أزمة خاصة في ظل غلاء المعيشة وسياسة التقشف وارتفاع أسعار قطع الغيار.

وحتى سائقي سيارات الأجرة القديمة، والذين أصبحوا ملزمين بأخذ مركباتهم كل 6 أشهر لوكالات المراقبة التقنية المتواجدة بالولايات التي يقطنون فيها، يفضلون وحسب ما رصدته الشروق في وكالة بولاية الجزائر، من يتساهل معهم ويغض الطرف عن بعض النقائص، حيث أكد أحد سائقي "الطاكسي"، أنه لا يملك وقتا لأخذ سيارته للميكانيكي أو البحث عن قطعة غيار أو توابع، وحسب رأيه فإن المراقب التقني يمكن له ان يتساهل مع بعض زبائنه، ويتجاوز عن تسجيل هذه النقائص في شهادة المراقبة التقنية.

 

Algérie, niqab, burqa,tchador: ne nous concerne pas.ما ذا يحدث في كلية طب؟

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5599

Le malaise est général à la faculté de médecine Sidi-Bel-Abbes. Tout a commencé jeudi lorsqu’une enseignante de génétique a exclu de l’examend’immunologie une étudiante pour la simple raison qu’elle portait le voile…intégral.  

Et pourtant, l’étudiant a pris la précaution de montrer son visage à l’enseignante pour prouver son identité. Mais l’enseignante n’a rien voulu savoir et décide d’exclure tout bonnement l’étudiante d’un examen déterminant pour le reste du cursus universitaire. Les étudiants assistent ébahis à cette scène. L’incident déclenche, par la suite, une véritable polémique et de nombreux étudiants de la faculté de Médecine se solidarisent avec l’étudiante voilée. Un sit-in est prévu demain dimanche pour protester contre ce qu’ils qualifient de “dérive” reflétant une véritable intolérance.

Il est à rappeler que la tenue vestimentaire ne cesse de susciter de vives polémiques au sein de nos universités. En mai 2015, une étudiante portant une jupe a été empêchée d’accéder à l’université d’Alger.  Il aura fallu que le ministre de l’Enseignement supérieur intervienne personnellement pour apaiser les esprits.  Le règlement intérieur  régissant l’activité estudiantine au sein des établissements de l’enseignement supérieur ne précise nullement les tenues vestimentaires qu’il faut adopter ou bannir. 

Le Wali de Tiaret, quand se terminera le Calvaire de ces Habitants? متى سينتهي هذا الكابوس؟

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5598

رسالة موجهة لوالي ولاية تيارت بن تواتي عبد السلام - الأمال كلها معلقة عليك سيدي الوالي بحسب تصريحات السكان لترحيلهم في اقرب وقت .

معانات سكان حي 630 سكن بمدينة تيارت المعروف محليا بالفولاني . حياة قاسية و مطالب بتدخل الوالي لترحيلهم في  أقرب وقت . أمراض حساسية و الربو و مخاطر مادة الأميونت المسببة  للسرطان

Italie, Venise, le grand canal, on le laisse Mourir devant leurs Yeux ...c'est un Africain Noir.-

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5597

Un jeune Gambien s’est jeté dans le Grand Canal de Venise dimanche 22 janvier, très certainement dans l’intention de se suicider. Depuis les bateaux de transport en commun sur l’eau, plusieurs personnes ont sorti leur téléphone pour filmer, pendant que d’autres insultaient le jeune homme mourant… Mais personne n’a sauté pour le secourir.

Le Wali de Constantine, Hopital, El-Khroub,جحيم في مستشفى الخروب

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5596

عاشت االممرأة حامل، الجحيم قبل أن تضع مولودها، يوم الاثنيننصرم بمستشفى الخروب في قسنطينة. فقد تقدمت هذه السيدة بعد منتصف النهار إلى مصلحة التوليد بالمستشفى المذكور بعدما انتابتها آلام المخاض، غير أن الطبيبة رفضت التكفل بها بمبرر أن دوامها انتهى، فرجعت الحامل المسكينة إلى منزلها، أين ساءت حالتها، ليعيدها أهلها مرة ثانية إلى المستشفى، ليلا، وهذه المرة تم قبولها على مضض. لكن الذي حدث أن طبيبة أخرى، ومباشرة بعد عملية الولادة، طلبت من الأم أخذ المولود والانصراف، بدعوى أن المصلحة لا تتوفر على حاضنة وأكسجين وغيرها من التجهيزات الضرورية في حالات الولادة. ومن حسن حظ هذه السيدة ومولودها، أن أقارب لها تدخلوا لدى مسؤول في الوزارة، الذي تدخّل بدوره لدى مدير المستشفى، مما سمح للمسكينة ومولودها بالبقاء في المستشفى

Foot-Ball, Raouraoua impose (par téléphone de Paris) Youcef Benmedjber comme président (LIRF) ...

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5592

Les responsables du sport algérien, le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) et la Fédération algérienne de football (FAF) ont une curieuse perception des obligations que leur confère leur statut. 
Un scandale émaillé de violations et de transgressions de la loi et des textes qui régissent les statuts d'une ligue — la Ligue interrégions (LIRF) pour ne pas la citer — se déroule sous les yeux des responsables du MJS et de la FAF, à leur tête le ministre El Hadi Ould Ali et le président Mohamed Raouraoua, sans qu'ils ne réagissent.
Pis, ils cautionnent le processus électoral entaché de dépassements et d'irrégularités que les deux instances citées couvrent de leur complicité. La FAF veut coûte que coûte imposer un homme à elle à la tête de la LIRF. La majorité des clubs de cette Ligue rejettent ce diktat et revendiquent tout simplement le respect de la loi.
La FAF est en train de bafouer la loi du 23 juillet 2013, signée par le président de la République, relative à l'organisation et au développement des activités physiques et sportives qui interdit de désigner des experts au sein des associations et instances sportives. La Fédération algérienne de football a ignoré la loi et continue de désigner des experts qu'elle propulse à la tête des Ligues au mépris de la loi signée par Abdelaziz Bouteflika au nom du peuple algérien.
La FAF ne veut pas se conformer au décret exécutif 14-330 du 25 novembre 2014 qui impose aux Fédérations, Ligues et clubs de procéder à la mise en conformité de leurs statuts avant l'élection pour le mandat 2017-2021. Les délais impartis pour la mise en conformité — une année à partir du 27 novembre 2014 — sont largement dépassés.
La FAF et la Ligue nationale de football amateur (LNFA) veulent organiser une assemblée élective sur mesure pour le candidat unique qu'ils cherchent à imposer au mépris de la loi, du décret et de la loi électorale bafouée par ces deux instances. La Ligue amateur chargée par la FAF d'accomplir la sale besogne n'a pas hésité à recourir à de vils
procédés (menaces et intimidations déguisées) pour infléchir la position des clubs qui refusent le rôle de hors-la-loi que veut leur imposer la hiérarchie du football.
Hier à Oran, Ali Malek (président de la LNFA), Ahmed Bensakrane (président de la LOFA), Yacine Benhamza (président de la Ligue de Saïda et membre du honteux Bureau fédéral qui a cautionné toutes les dérives commises en son nom au détriment du football) et Youcef Belmedjbar (l'expert que la FAF veut imposer à la tête de la LIRF au mépris de la loi ) se sont réunis avec des représentants des clubs de l'Ouest non pas pour faire le bilan de la phase aller, comme indiqué dans l'ordre du jour de la réunion, mais pour les inciter à voter en faveur de «l'élu» de la Fédération.
La FAF et la LNFA ne forceront pas le barrage parce que des dirigeants et des hommes intègres refuseront de s'aligner avec ceux qui violent la loi. Lors du conclave tenu hier dans la capitale de l'Ouest, un membre de la délégation de la FAF dépêchée sur place a eu des mots très durs à l'endroit de Mohamed Boukaroum, ex-président de la LIRF, et a dit : «Belmedjbar est le choix de hadj Raouraoua.» Un dirigeant de club a demandé à Ali Malek : «Qui a choisi et imposé Boukaroum ?» Devant le silence de Ali Malek, le dirigeant a ajouté : «Si échec il y a, hadj Raouraoua le partage entièrement avec Boukaroum. On n'accepte plus qu'on nous impose un choix qui n'est pas le nôtre. Nous demandons une seule chose : le respect de la loi par tous.»

1 2 3 4 > >>
google68dd3c13eca153a9.html