Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SONATRACH, Abdelmoumen Ould Kaddour, un Espion PDG!?! gestion occulte du FLN.(34).

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5730

Ould Kaddour était à la tête de Brown and Root Condor ( BRC ), une joint-venture algéro-américaine, de droit algérien, et qui a été condamné le 26 novembre 2007 à 30 mois de réclusion par le tribunal militaire de Bilda, pour espionnage au profit des Américains.

 

C’est un changement aussi brutal qu’inexpliqué à l’allure d’un «putsch». Si le limogeage de Amine Mazouzi du poste de PDG de la compagnie pétrolière nationale a surpris plus d’un, c’est surtout la nomination de Abdelmoumen Ould Kaddour comme son successeur qui l’est au plus haut point.

Le premier a réussi son challenge  en redressant le bateau Sonatrach qui affiche des résultats positifs ; le second est un homme qui a été condamné par un tribunal militaire pour «intelligence avec une puissance étrangère» alors qu’il était à la tête de l’entreprise algéro-américaine BRC qui a tant fait parler d’elle, il y a une dizaine d’années. Il s’agit d’une réhabilitation d’un homme condamné à 30 mois de prison pour

en le désignant aux commandes d’une entreprise publique stratégique. Un scénario improbable qui a provoqué un sentiment de sidération générale.

FLN (34), Arnaque à Mascara, Ould Abbes désavoué par ses pairs.- le FLN sera Boycotté par les Algériens.

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5729  

l'histoire de Laid Abdi, l'entrepreneur "arnaqué" par Abdelmalek Sahraoui, l'un des hommes les plus riches du pays, proche de plusieurs hauts responsables, tête de liste du FLN à Mascara :

 

 

 

                                                             Laid Abdi est un entrepreneur qui vit un véritable drame depuis 3 ans. Il a perdu tous ses biens, un vaste terrain, une station-service, un restaurant, un cafétéria et des magasin, parce qu’il a fait confiance à celui qu’il croyait être son ami : Abdelmalek Sahraoui, un puissant et riche homme d’affaires, réputé pour être proche de plusieurs hauts responsables et tête de liste du FLN dans la wilaya de Mascara à l’occasion des élections législatives du 4 mai prochain. Nous avons tenté de joindre l’incriminé dans cette vidéo, Abdelmalek Sahraoui, pour recueillir sa version des faits. Malheureusement, aucun de nos appels n’a trouvé une oreille attentive. 

Le wali de Jijel, El Milia, des panneaux du Vote 4/Mai sur le trottoir devant une école!!!

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5728

الصور من امام مدرسة بوشريط بمدينة الميلية ولاية جيجل

صورة غير مشرفة تماما اوموا خممو فالتلاميد لي يقراو فالمدرسة الاسبوع القادم ....بهدا التصرف 

الاخلاقي راكم عرضتو اولاد الناس للخطر ...والله هدي جريمة نكراء ...حسبنا الله ونعم الوكيل.

قال الرسول صلى الله عليه وسلم "ان لم تستحي ففعل ماشئت" . و قال" أعطوا لطريق حقه " وقال عمر ابن 

الخطاب "و الله لو عثرت بغلة في بغداد لسألني الله عنها . سبحان الله عما يصفون و إلى الله المشتك

Algérie, élèctions législatives 4 Mai 2017, سمع صوتك، اهانة الشعب الجزائري

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5726

L'affaire du support publicitaire parrainé par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales en rapport avec les élections législatives du 4 mai prochain est loin d'être classée.

Une commission d'enquête vient d'être actionnée pour déterminer les raisons et les mobiles qui ont amené l'agence commerciale qui a conçu le support en question à recourir aux choix des images de personnes qui n'ont aucune appartenance au pays. Pour ainsi dire, ce ne sont pas des Algériens. Certaines mauvaises langues ont même poussé leurs spéculations jusqu'à dire que la fille qui porte le foulard vert «n'est autre qu'une Israélienne», elle a subi un lifting pour apparaître proche des caractéristiques algériennes, à l'image de la couleur du foulard qui à l'origine était bleu. Si cela se confirme, c'est l'aura du ministère de souveraineté qui sera écornée. Ce qui est étonnant dans cette affaire, c'est que l'agence commerciale en question, n'a pas de traçabilité. Nous avons pris la peine de contacter les responsables du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, mais le silence radio était le maître-mot quant à cette affaire. A en croire certaines sources bien informées de cette affaire, le support publicitaire en question portant haut et fort le slogan «sama3 sotek» qui veut dire «fais entendre ta voix», est un canular qui n'a pas d'égal dans les annales des élections qu'avait connues le pays, la raison est simple, toutes les images de femmes et d'hommes qu'arborent les affiches du ministère de l'Intérieur sont des photos de personnes qui n'ont aucun lien ni de près ni de loin avec l'Algérie. Quand cela se fait pour le compte d'une institution de souveraineté à l'image du ministère de l'Intérieur, ça devient plus urgent de revoir notre façon de traiter des questions d'ordre d'importance comme c'est le cas pour les élections. A moins si on voit dans la préparation des élections une affaire de routine dépouillée de sa nature stratégique, voire décisive dans le processus politique et institutionnel du pays. L'affaire a pris une tournure médiatique gravissime, le AL Huffington Post dans sa version Maghreb revient sur cette affaire des affiches en soulignant que: «L'homme tergui est en réalité un modèle pris en photo par l'agence sud-africaine Daxiao Productions. L'image a été modifiée pour lui ajouter un turban bleu. Sur la photo originale, l'acteur pose la tête découverte», révèle-t-il Le ministère cherchait à avoir un impact sur le déroulement des élections législatives du 4 mai prochain pour que le spectre de l'abstention des législatives de 2012 ne se reproduise pas. Mais octroyer un marché aussi important en rapport avec la préparation des élections, ce n'est pas une mince affaire, et elle ne devrait pas tomber entre les mains des apprentis sorciers qui ne cherchent qu'à renflouer leurs caisses. Il y va de la crédibilité de ces élections en premier lieu, et de celle de cette institution républicaine.
Ces affiches font le buzz dans les réseaux sociaux et autres sites, d'ailleurs, les photos sont traitées par les médias comme une sorte de vol caractérisé par cette agence commerciale à laquelle le ministère de l'Intérieur a confié ce travail. Ils sont unanimes en indiquant que «les photos originales de ces posters, visiblement travaillées pour imiter la diversité de la société algérienne, ont été puisées dans des banques d'images en ligne comme Shutterstock ou Fotolia. Au moins quatre des cinq personnes sur les différentes affiches sont des modèles étrangers, travaillant pour des agences basées un peu partout», c'est une véritable honte, voire une humiliation de trop!

FNA, voter pour CES femmes, le 4 Mai, à Chlef, voter le n° 1, واحد ,One, Khadoudja BOUCEKA.-

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5725

Pour la première fois dans l’histoire des élections législatives dans le pays, une liste 100% féminine va se lancer dans la bataille dans la wilaya de Chlef. L’initiative est à l’actif du Front national algérien ( FNA) de Moussa Touati, qui a décidé de leur accorder sa confiance et de leur donner l’occasion de se mesurer aux prétendants des autres formations en lice.

C’est un événement inédit et insolite qui vient trancher avec les anciennes pratiques en matière de présentation de candidatures aux élections locales et nationales, qui restent dominées dans la plupart des cas par les hommes. Mais au FNA, on a préféré cette fois-ci sortir de l’ordinaire en se distinguant par une liste totalement constituée de femmes, de surcroît des diplômées des universités, avec une moyenne d’âge de 32 ans.

«Ce n’est pas parce qu’il n’y pas de candidats hommes, mais parce que les femmes militantes sont plus nombreuses dans les structures locales du FNA, à savoir les 35 cellules communales du parti. Celles-ci sont militantes du FNA depuis 2012, date à laquelle j’ai été désignée à la tête du bureau de wilaya par le président du parti, Moussa Touati», a souligné la tête de liste Khadoudja Bouceka, avocate et présidente du bureau de wilaya du FNA.La liste est exclusivement féminine au FNA dans la wilaya de Chlef. Toutes les candidates ont des diplômes

Elle est secondée par Syhem Braikia, maître-assistante hospitalo-universitaire et spécialiste en oncologie, tandis que Fouzia Mitt, une licenciée en langue arabe, figure en troisième position sur la liste. Deux autres candidates, également universitaires, sont âgées de moins de 25 ans. C’est dire que l’ensemble des postulantes sont d’un niveau intellectuel égal voire supérieur à la moyenne, estime Khadoudja Bouceka, qui précise qu’un tel choix a été largement approuvé par la commission locale de candidatures présidée par des hommes ainsi que le bureau national du FNA, à sa tête son président Moussa Touati.

C’est d’ailleurs pourquoi ce dernier a décidé de lancer sa campagne électorale pour les législatives à partir de Chlef, le 9 avril prochain à 14h.
«C’est une forme de reconnaissance et un hommage à toutes ces femmes qui veulent donner du sens à l’exercice du rôle des députés dans le Parlement. Elles ont l’avantage d’être plus présentes dans la société et d’occuper des postes en relation directe avec toutes les couches de la population», estime-t-elle.

Sont-elles capables de relever le défi, d’autant plus que le FNA n’a eu aucun siège durant le mandat parlementaire qui se termine dans quelques semaines ? Si elle est prise au sérieux, la question n’effraie pas pour autant les militantes du FNA qui affichent une détermination sans faille dans leur capacité à relever le défi lors du prochain rendez-vous électoral, même si elles sont conscientes des difficultés liées au manque de moyens. «Nous allons privilégier le travail de proximité pour défendre nos convictions auprès des électeurs et électrices et leur expliquer notre programme de changement», a ajouté la candidate Syhem Braïkia sur une note optimiste.

Arabes, الجامعة العربية يحكمون فيها السعودية و الدولارات القطرية

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5724

 "الظروف بالغة الصعوبة والتعقيد أيضا بسبب التشرذم العربي، والخلافات المعلنة والصامتة، والآمال منعقدة على أن تتبنى القمة العربية مبادرات لرأب الصدع وتحقيق المصالحة وتهيئة الأجواء للعمل العربي المشترك، والتوصل إلى حد أدنى للاتفاق حول الملفات الخلافية".

FLN (34), Ould Abbes (84 ans) et son comportement à la tête du FLN ...

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5723

Né le 24 février 1934 à Tlemcen, Djamel Ould Abbès est un vieux routier du FLN. Jeune étudiant en pleine guerre de libération, il bénéficie d'une bourse d'études du FLN en Allemagne où il a obtenu un diplôme de médecine. Il rentre au pays à l'indépendance pour occuper le poste de directeur de la santé de la wilaya de Tlemcen.

Après son père qui a acheté un hôtel à Paris, le fils de Djamel Ould Abbes, a acheté dernièrement un véhicule 4×4 de marque BMW au salon de l’automobile d’Alger. Selon une source informée, le prix du véhicule est de 2,7 milliards de centimes. 

FLN (34), Tiaret, boycottez la Liste de la Mort conduite par Hadjar le Ministre, قاطعوا قائمة الموت رقم 34

Publié le par M.L.A Guendouz, محمد العيد أنس قندوز

5722

Le FLN, a choisi Hadjar Tahar, l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, natif de la région de Meghila, fief de la grande tribu des Kraïches, pour piloter la liste, ses colistiers ne sont que l’actuel mouhafedh Tahar Bouriah et Sadek Nacera, tous deux, députés en exercice, vient en 7e position Mohamedd Mazouz, le frère de l’actuel SG du ministère de l’intérieur, Hocine Mazouz.

Certains choix ont poussé les militants de Tiaret, et de la région de Frenda à organiser des sit-in devant les sièges de la mouhafadha et devant certains bureaux de leurs communes pour crier à l’injustice et au scandale …. et dénoncer une marginalisation sur ordonnance.

D’autres kasmas de ce parti, notamment celles de Ksar Chelala connaissent le même mécontentement, La grande surprise c’est l’absence de fils de chahid affiliés à l’ONEC sur la liste finale validée.

1 2 3 4 > >>
google68dd3c13eca153a9.html