Ain-dzarit, sur la piste des Géants, par Abderrahmane BELFEDHAL.

Publié le par Mohamed-Laid-Anas GUENDOUZ

abderrahmane

Que le non moins célèbre réalisateur raoul wash ne nous prenne pas de revers pour avoir puisé

De son terroir le titre de l’un de ses plus beaux films consacrés à
l’épopée du western américain.

Nonobstant le profil et la sociologie des grandes cités, le fier villageimages--2--copie-2.jpg disposant d’une revue, de deux blogs et une ouverture sur le monde semble avoir saisi sa part fort bien équitable dans l’acheminement vers le progrès.

Le panorama extraordinaire longtemps béni par l’affluence d’une profonde source sert à la fois La plume et le pinceau à l’affut d’un soleil qui n’avait jamais cessé de réchauffer le cœur et
 l’esprit.

Jadis à l’orée de la tendre enfance, le village ressemblait en tous points au reste des bourgadesImage 023

implantées çà et là croquant a pleines dents la quiétude que le temps répartissait au rythme d’une eau claire et limpide voyageant depuis ras el ain,  oued mechti et jusqu aux splendeurs de cheguiga.

Avec des yeux d’enfants on ne pouvait que mieux voir les trésors enfouis dans le livre des temps baignant dans les escapades et les courses effrénées à travers champs ou seule une faim piquante.

Vous surprend brusquement avisant ainsi  que bien des heures se sont éteintes depuis le café fumant du Petit matin.photo3458

Ain dzarit et ce grand arrangement entretenu par la sagesse et la vision profonde d’un illustre instituteur. Une prononciation correcte sans faille aucune et sans aucune hésitation avait suffit pour faire avancer l’horloge des temps immuables et escalader du coup une échelle sure et durable.

Plus tard, bien plus tard, l’illustre instituteur devait conclure :

Le petit kaouel termina sa lecture sans la moindre faute de prononciation, lui qui venait du CE1. Je décide sur le champ de lui faire changer de classe et de le faire venir en CM1  sans solliciter, L’autorisation du ministère ni celle du concierge. L’illustre instituteur avec force, honneur et entière satisfaction avait enchainé : Des cadres issus de l’école   de notre village ont fait les premiers pas vers de si hautes cimes, vers de hauts postes de responsabilité.

images--1--copie-2.jpgAin dzarit aux sons d’une cloche jalousementpr-meguenni.JPG conservée à ce jour, se rappellera de ses enfants de  toujours.

Un premier pas hésitant et tremblant et une première lettre de l’alphabet prononcée avec tous les émois retraceront à jamais la grandeur de l’âme chez l’illustre instituteur et la noblesse des petits yeux portés vers le lointain horizon face à un tableau de la dimension du monde.

Telle était la longue marche vers le podium.

Et telle est la longue marche sur la piste des géants.

En hommage au premier instituteur du village indépendant.

Monsieur cheikh Benzineb .                                                     


Abderrahmane BELFEDHAL. 

4695250369_d0150e6cb0-copie-2.jpgQuelques enfants de Ain-dzarit, de gauche à droite: Mansour MEKROUSSI, Ahmed Azzedine, Abdelkader MEGUENNI, 

Laid GUENDOUZ, Abdelkader GHALI, Mohamed SERBAH, Allel FERHAT, Nacer SAFIR.

Commenter cet article